Astuces & Co, Oh Baby

Mon second trimestre

Le second trimestre est arrivé tellement vite que cela semblait un peu fou. Au programme, un ventre qui s’arrondit très rapidement, des jeans que l’on ne peut pas fermer, sentir les premiers mouvements de son enfant… Tout un nouveau chapitre qui s’ouvre à nous !

BB909A3C-4FFA-441E-8685-8AF7D0AE063B.JPG

Je vais peut-être commencé par les questions que l’on m’a le plus posé :

« tu sens bébé bouger ? depuis quand ? ça fait quoi comme sensation? »

J’avais toujours entendu parler de sentir comme les « ailes d’un papillon » dans le ventre, mais je ne comprenais pas un mot de ce que cela voulait bien dire… un papillon, ses ailes et tout ça dans un ventre.. un grand charabia pour moi. Début septembre lors notre visite pour le début du 4ème mois, mon gynécologue m’a demandé : « vous sentez bébé ? » un peu bêtement j’ai répondu que non, puis il m’a dit « vous allez surement sentir comme des bulles, des petits gaz, ça sera bébé, dans un premier temps ça sera plutôt le soir dans votre lit ». Alors le soir même lorsque je me suis mise au lit j’ai essayé de faire attention à ce que je pouvais ressentir et là oui ! ces petites bulles auxquelles je n’avais jamais prêté attention elles étaient là ! Elles ont continué à être là tous les soirs, puis à s’intensifier et à se faire remarquer même en journée.

Si je devais décrire ça au commun des mortels, je dirais simplement que si un jour vous avez déjà eu des gaz, c’est tout simplement le même genre de « bulles » que l’on ressent, puis au fur et à mesure des semaines elles s’intensifient comme si vous aviez la gastro du siècle. C’est pas glamour, mais je suis sure que même les hommes qui lisent ces lignes savent très bien maintenant à quoi cela peut ressembler.

 

Les symptômes du second trimestre ?

  • J’ai donc parlé de sentir bouger bébé : les petites bulles qui se transforment en coups.
  • Découvrir son corps qui change, ne plus pouvoir porter son jean préféré car on ne peut plus fermer les boutons, voir ses abdominaux s’étirer, sa peau sécher, rougir… chacune son lot de changements. L’un des plus commun, il me semble, est la qualité de sa peau, jusqu’à là j’avais une peau constante. Puis au second trimestre cela a bien changé, les rougeurs contre lesquelles je m’étais battu il y a plusieurs années étaient entrain de revenir. Alors j’ai bichonné un peu plus ma peau pour éviter le « drame », hydratation, bon nettoyage, routine jour et nuit et j’ai attendu que les hormones se calment un peu.
  • Il y a aussi les symptômes totalement fou, dont personne ne vous parle ! J’en ai eu 3 en particulier : le premier, pendant que je travaillais sur mon ordinateur un matin je me suis mis à voir flou. Impossible de se concentrer sur le mail que j’étais entrain d’écrire, je ne voyais plus ma main droite quand je la mettais face à mes yeux. Le stress ! Et en cas de stress la chose à ne jamais faire est d’aller voir sur internet ce que cela peut être, imaginez moi entrain d’essayer de lire le premier lien que j’avais pu ouvrir de ma recherche « vision floue grossesse », j’ai distingué tant bien que mal AVC, préclampsie… bref toute une série de termes moins rassurants les uns que les autres. 10 min après, j’ai téléphoné à ma mère – médecin – lui ai expliqué ce qui se passait et je suis allée voir dans un premier temps des opticiens, pour un bilan puis je suis rentrée chez moi en espérant que cela passe. J’ai fait une sieste et à mon réveil plus aucun problème. (J’ai quand même fait un bilan par la suite chez un ophtalmologue pour m’assurer que tout allait bien, c’était visiblement lié aux hormones).
  • Le second symptôme auxquels on ne s’attend pas et qui est loin d’être glamour, d’avoir l’impression littéralement d’avoir une fontaine dans sa culotte au réveil pendant 1 seconde et demi. La première fois que c’est arrivé j’ai cru que j’avais une fissure de la poche des eaux et encore une fois mon ami internet ne m’a pas aidé ! Cette fois-ci j’ai regardé un peu sur différents forums francophones puis anglophones, je ne vais pas vous mentir les anglophones étaient quand même beaucoup moins stressants, car cela arrivait à visiblement un grand nombre de femme durant le second trimestre et cela avait l’air normal. Pour me rassurer, avant d’attendre notre rendez-vous médical mensuel j’ai tout de même appelé en SOS ma belle-soeur sage-femme qui m’a rassuré sur la situation. Donc oui, nos hormones nous jouent bien des tours au second trimestre et TOUT change.
  • Le troisième est plus connu, mais il choque tout de même lorsqu’il arrive. Les remontés acides, la première fois que c’est arrivé j’ai cru que mon pauvre enfant était entrain de taper sur mon estomac qui devait visiblement se trouver dans ma gorge. Mais non. Notre utérus prenant légèrement plus d’espace qu’à son habitude, l’estomac remonte et il arrive qu’il entraine avec des acidités. Alors j’ai essayé de dormir -presque- assise, totalement allongée sur le côté gauche, de changer de position… Cela n’a pas marché. Puis une nuit ou j’ai dormi presque 2h-3h en tout et pour tout j’ai appelé ma sage-femme pour lui demander si elle n’avait pas une solution miracle mais pas trop « chimique », elle m’a dit d’essayer le bicarbonate de soude alimentaire que parfois ça pouvait aider. Alors me voilà à fouiller dans ma cuisine, prendre 1 cuillère pour 1 verre d’eau, à la mélanger et l’avaler tout doucement. 1-2h après c’était réglé ! Donc je vous le recommande enceinte ou non, pour moi cela été vraiment radical.

 

IMG_3208.JPG

Les indispensables du second trimestre :

  • Le coussin d’allaitement

Il est bien plus qu’un simple coussin d’allaitement, il est celui qui va pouvoir vous caler pour passer une bonne nuit de repos. que l’on s’asseoit contre dans le canapé, que l’on s’écroule une jambe dessus, un bras en dessous dans le lit.. il est l’allié pour avoir des nuits, des vraies nuits.

  • La crème hydratante

On continue dans la lignée du premier trimestre car la peau change avec les hormones et que même si on ressemble moins à un crocodile, le ventre tire, s’étire, le nombril est compressé et on sent vraiment le besoin d’hydrater.

  • Boire, boire et boire

L’hydradation passe également par l’intérieur, alors on boit au moins 2L par jour, on en a besoin mais bébé aussi !

  • Le soin de peau

Car il n’y a pas que la peau du corps qui change mais également celle du visage. On investit dans un soin qui correspond à notre type de peau avec une bonne routine : nettoyage, tonifiant, hydratation profonde (jour/nuit). La mienne est disponible : ici.

  • Le pantalon de grossesse

Avant la grossesse on ne le trouve pas vraiment beau ni glamour, pendant la grossesse il nous sauve ! Il existe des leggings, des jeans, des pantalons classiques… toutes les formes, toutes les couleurs et c’est tellement confortable ! Encore un grand merci à AnneMa qui m’a prêté les siens ! 

  • Le marche pied pour aller aux WC

J’ai re-découvert cela pendant un cour de préparation à l’accouchement sur la respiration et les positions pendant la grossesse. Je savais déjà que notre corps n’est pas créé pour aller aux toilettes dans la position que nous fait prendre ce cher et tendre wc mais j’avais laissé ça de côté, sauf que là j’ai appris des choses très importantes en plus. Mettre nos pieds sur un marche-pied pendant que l’on est assis aux toilettes permet de réduire les hémorroïdes (ça ne touche pas que la femme enceinte, donc cela peut aussi vous intéresser) mais également de bien vider la vessie. Pendant le début du second trimestre j’ai commencé à me réveiller dans la nuit 1-2 fois pour faire pipi, depuis que j’utilise le fameux marche-pied pour faire pipi je ne me lève plus. Alors mesdames, messieurs, n’ayez pas peur d’avoir l’air ridicule, prenez un marche-pied aux wc !

  • Les cours de préparation à l’accouchement

Je trouve ça fou qu’il y ai encore des femmes qui ne veulent pas les suivre. J’ai tellement appris pendant ces cours que ce soit sur la grossesse, l’accouchement, l’après, le corps en général. C’est une mine d’informations et qui est en plus remboursé. Alors profitez-en, trouver une sage-femme qui vous corresponde c’est primordial – vous pouvez changer si ce n’est pas le cas, c’est ce que nous avons fait – et allez y !

 

La chose que je retiens le plus du second trimestre ?

Ce n’est pas les symptômes, les choses bizarres qui se passent dans mon corps, non. C’est le fait de voir grandir mon ventre et surtout notre échographie du T2 durant laquelle on a pu voir son corps dans les moindres détails et apercevoir son petit visage encore tout fin, sans graisse. Cela semble un peu fou car même quand il sera « dehors » on ne pourra pas le voir autant, voir son coeur, voir ses reins, son petit cerveau, ses os… se dire que tout cela se passe en nous, qu’un être entier est entrain de grandir et murir en nous. Je me rappellerais surtout de la première fois ou j’ai pu voir son petit nez et entendre la sage-femme nous dire « il a le nez de papa », voir un aperçu de son visage et qu’elle nous dise « il va avoir le visage fin, pour l’instant il n’a pas encore un visage de poupon comme au troisième trimestre mais il aura le visage fin votre fils ». L’entrevoir pour la première fois et me dire que oui, c’est notre fils qui pousse là dans mon ventre. 1 seconde de cela vaut plus que n’importe quel symptôme.

6A0CDBFE-211B-4B9B-9EED-5E1883C99128

 

Continuez à lire en découvrant mon article sur le premier trimestre ou le troisième trimestre.

4 réflexions au sujet de “Mon second trimestre”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s